[The Owl Wire 3]

Saviez-vous que la traduction d’un projet e-learning peut facilement impliquer 80 personnes, travaillant dans l’urgence à cause de délais serrés ? La traduction commence souvent avec du retard, à cause des problèmes techniques dans la conception de la version source. La livraison des traductions, quant à elle, est figée, parce que les responsables dans les filiales l’attendent. Donc la traduction d’un projet e-learning présente un challenge important : orchestrer en l’espace de quelques semaines la collaboration de douzaines de professionnels à distance, et la transformation de fichiers dans des formats divers.

Prenons un exemple de projet e-learning

Il intègre les éléments suivants :

  • Un cours avec des instructions dans la plateforme e-learning (outil de création, LCMS, etc.),
  • Une courte vidéo avec une voix-off et du texte à l’écran,
  • Des images en format JPEG, dont certaines contiennent du texte à traduire,
  • Des annexes à télécharger en format PDF.

Le projet est à traduire dans 20 langues.

Comment constituer et gérer une équipe de traduction e-learning
La traduction d’un projet e-learning mobilise des profils variés

  • Un chef de projet dédié en charge de la planification, de l’attribution des tâches, du suivi des dépenses, ainsi que la gestion des questions et des exceptions. La charge du chef de projet fluctue et peut nécessiter ponctuellement un back-up.
  • Des traducteurs professionnels et des éditeurs pour valider le travail du traducteur. Si le projet est volumineux, plus d’un traducteur par langue est mobilisé. Des dispositions sont alors prises pour assurer que les traductions sont homogènes dans une même langue.
  • Des réviseurs dans les filiales du client. Ils permettent d’assurer que les collaborateurs dans les filiales adhèrent à la formation. Ils sont sollicités si un arbitrage est nécessaire au cours de la traduction, ainsi que pour la validation finale. Leur rôle de réviseur s’ajoute à leurs missions habituelles, et ils ont tendance à ne pas répondre aux questions et à retarder l’avancement.
  • Un acteur par langue pour enregistrer la voix-off. Cette solution est préférée au sous-titrage lorsqu’il y a du texte à l’écran. La traduction initiale est souvent ajustée pour tenir compte des contraintes temporelles du doublage.
  • Un expert en terminologie, qui documente le langage spécifique de l’entreprise, ainsi que les termes propres à son métier pour chaque langue. Les expressions sont ensuite partagées avec les traducteurs et les réviseurs dans les filiales.

Comme le projet type contient du multimédia, nous avons besoin de profils techniques :

  • Un ingénieur en localisation en charge de gérer les fichiers et leurs formats, ainsi que les mémoires de traduction.
  • Un ingénieur audio ou vidéo, qui gère les aspects techniques : niveau sonore, synchronisation, etc.
  • Un ingénieur multimédia, qui gère les imports et exports de fichiers dans le LCMS, le LMS, ou l’outil de création. Les transferts sont validés par des linguistes natifs avant livraison. Comme la synchronisation a lieu à la fin du projet, un ingénieur multimédia n’est souvent pas suffisant.
  • Un spécialiste PAO, qui veille à la mise en page des fichiers natifs dans chaque langue, en utilisant le logiciel approprié (MS Word, InDesign, Illustrator, etc.)

Une équipe de choc pour la traduction de votre projet e-learning

Notre projet type mobilise les effectifs suivants :

  • Un chef de projet et son back-up
  • Un expert en terminologie
  • Un traducteur au minimum et un réviseur par langue * 20 langues
  • 20 réviseurs dans les filiales
  • Un acteur pour la voix off * 20 langues
  • Un ingénieur localisation au minimum
  • Un ou plusieurs ingénieurs multimédia en fonction de la charge de travail
  • Un ou plusieurs spécialistes PAO, en fonction de la charge de travail

Pas moins de 85 personnes sont mobilisées pour ce projet type. Contrairement à la documentation technique et aux logiciels, le contenu e-learning requiert de nombreux profils, intervenant en séquentiel dans une courte fenêtre de temps. Nous croyons que diriger une équipe si diverse et éclatée géographiquement est la raison pour laquelle les projets e-learning multilingues n’atteignent pas leurs objectifs en termes de coût, qualité et délai. Choisir un partenaire linguistique expert en e-learning est un énorme atout pour garantir le succès de votre projet à l’international.